Pourquoi boire de l’eau est important pour la santé

Bienvenue pour moins de stress et plus de bonheur dans votre vie avec comment transformersavie 🙂

Osez vous améliorer… Atteindre vos objectifs et créer la vie vos rêves c’est possible uniquement si vous prenez la ferme décision de prendre dès maintenant le contrôle de votre vie !

410fYhiykvL

vous pouvez avoir le livre sur Amazon, Guérir et soulager par l’eau, Jean-Luc Caradeau

Présentation de l’éditeur

L’auteur expose ainsi les principes et techniques de l’hydrothérapie et la thalassothérapie, des plus classiques aux plus novateurs. Il vous proposera également un test simple à pratiquer chez soi pour tester l’efficacité des appareils qui les génèrent. Vous serez ainsi le meilleur des juges pour vous faire une opinion personnelle sur les réelles vertus de l’eau et pouvoir élargir le dialogue avec votre médecin… Broché – 16 x 24 – 212 pages

J’ai reçu sa vidéo, car je me suis abonné au défi 22 jours, j’ai pris le temps de l’écouter, son défi est: Buvez suffisamment de l’eau!!

En ce moment, quelle quantité d’eau buvez-vous quotidiennement ?

Boire de l’eau : pourquoi et combien ?

L’eau : un aliment?

Puisqu’elle ne contient ni protéines, ni glucides et ni lipides, l’eau n’est pas un aliment. Elle ne fournit pas d’énergie brute. Par contre, l’eau est essentielle à la vie. C’est grâce à l’eau que le corps peut utiliser l’énergie présente dans les aliments.

Pourquoi boire de l’eau?

Le corps est composé de 60 % à 70 % d’eau, selon la morphologie. Après l’oxygène, l’eau est l’élément le plus important pour la vie. Cette eau est indispensable à l’ensemble des processus vitaux. Les fluides occupent quasiment tous les espaces de notre corps, autant à l’intérieur des cellules qu’à l’extérieur. L’eau : maintient le volume de sang et de la Lymphe fournit la salive qui permet d’avaler les aliments;  sert de lubrifiant pour les articulations et les yeux; maintient la température du corps;  permet les réactions chimiques dans les cellules; permet l’absorption et le transport des nutriments ingérés; permet l’activité neurologique du cerveau; assure l’hydratation de la peau;  élimine les déchets de la digestion et des divers processus métaboliques.

Stéphanie Milot est québécoise. Depuis un an et demi, elle ne travaille que depuis Internet de chez elle, en profitant de sa famille. Elle tourne des vidéos et propose un défi gratuit sur le Web qui cartonne : elle a réussi à avoir 15 000 inscriptions en une semaine. Son défi s’étale sur 22 jours avec une petite vidéo chaque jour, accompagnée de conseils et outils pour améliorer sa vie. Elle possède également plusieurs sites Internet et de nombreux produits payants. Enfin c’est une personne très entreprenante.

Et, elle au Québec, moi en France et j’ai décidé de suivre 22 jours pour osez vous améliorer, pour voir si j’ai des choses à améliorer. Si le quotidien de ma vie me va, s’il y a des choses que je ne vois pas forcement. S’ il y a des points à améliorer et surtout comment faire. http://defi22jours.com

Tous les jours pendants 22 jours vous pourrez suivre sur mon blogs mon évolution savoir ce que j’en pense, si c’est utile, si j’y arrive, si j’ai le temps, si j’ai envie.

Combien d’eau boire?

Dans un climat tempéré, une personne de taille moyenne dépense plus de 2 litres d’eau corporelle par jour. En effet, le corps perd plus d’un litre par jour d’eau corporelle par l’urine, et la même quantité à travers la sueur, les selles et la respiration (comme le révèle la buée sur un miroir placé près de la bouche). Les pertes en eau sont plus importantes : par temps chaud;  durant une activité physique;  pendant l’allaitement;  en cas de maladie.

Chaque personne possède donc des besoins en eau qui lui sont propres, compte tenu de sa taille, du climat où elle vit et de son mode de vie.

Pour évaluer ces besoins, la Clinique Mayo, aux États-Unis, propose trois approches qui tiennent compte du fait que notre alimentation fournit aussi de l’eau, surtout avec les fruits et les légumes qui, pour plusieurs, sont composés à plus de 80 % d’eau. Ces mesures servent de barèmes. Elles ne reposent pas sur des données scientifiques précises.

Le remplacement. Évaluer la quantité d’urine excrétée par jour (un litre et demi environ chez un adulte) et ajouter un litre d’eau corporelle dépensée pour le métabolisme (personne moyennement active). La perte est de 2 litres et demi. Comme l’alimentation fournit en moyenne 20 % de nos besoins en eau, il reste 2 litres à récupérer. On la trouve dans les bouillons, boissons chaudes ou froides et, évidemment, dans l’eau potable.

Les huit verres d’eau par jour : un mythe. Il s’agit plutôt de huit verres d’eau ou d’autres liquides : des jus, des bouillons, des boissons chaudes, etc. Les boissons autres que l’eau contribuent à l’apport total en eau. Chaque verre est l’équivalent d’une tasse (8 oz), ce qui donne un total d’environ 2 litres.

La recommandation nutritionnelle. Aux États-Unis, l’Institute of Medecine recommande aux hommes de boire quotidiennement 3 litres de boisson et aux femmes, 2,2 litres.

Pour sa part, la nutritionniste Hélène Baribeau formule ainsi ses recommandations à ses clients : « À quelqu’un qui ne fait pas d’exercice, hommes et femmes, je suggère de boire de six à huit tasses d’eau, soit de 1,5 à 2 litres. Les gens qui ne mangent pas beaucoup de fruits et légumes devraient en consommer 2 litres. Quant aux gens qui font de l’entraînement intensif qui provoque la sudation, je dis de prendre un litre supplémentaire pour une heure d’exercice. »

téléchargement (4)

Votre corps réclame de l’eau – Effets méconnus de la déshydratation de Fereydoon Batmanghelidj

Ce livre, fondé sur de nouvelles découvertes, vous démontre comment le manque d’eau dans votre corps – la déshydratation chronique – est à la base d’un très grand nombre de maladies dégénératives comme l’asthme, l’hypertension, la surcharge pondérale et même de quelques problèmes émotionnels telle la dépression. Ce livre vous propose d’apprendre à utiliser l’eau pour : prévenir et inverser un vieillissement précoce ; éliminer certaines douleurs comme les brûlures d’estomac, les lombalgies, l’arthrite, les coliques, l’angine et les migraines ; soigner l’asthme ; soigner l’hypertension ; perdre du poids naturellement, sans régime strict. Un livre indispensable à toute personne soucieuse de sa vitalité et de sa bonne santé !

Biographie de l’auteur

Le Dr Batmanghelidj est né à Téhéran. Son travail de recherche est basé sur les valeurs médicinales de l’eau. Le résultat de ses études est étonnant ! La première publication de ses travaux en 1982 continue d’intéresser le corps médical sur la thérapie par l’eau.

Quand boire?

« Il ne faut pas se fier au signal de la soif pour se décider à boire, dit Hélène Baribeau. Quand on est actif, on a le temps de perdre beaucoup d’eau avant de ressentir la soif. Il faut donc prendre l’habitude de boire tout au long de la journée. »

Est-ce mieux de ne pas boire durant les repas? Rien ne s’y oppose dans la littérature scientifique. Selon Hélène Baribeau, la seule contrainte est que cela peut générer de l’inconfort à cause du volume dans l’estomac. L’important est de boire suffisamment. Si une personne aime boire modérément en mangeant, elle ne devrait pas s’en priver.

Toutefois, les femmes enceintes qui connaissent des problèmes de nausées et de vomissements peuvent réduire leurs malaises en évitant de boire juste avant les repas, pendant ou juste après3.

Selon les préceptes de la diététique chinoise, boire une tasse d’eau chaude après le repas facilite la digestion. Hélène Baribeau n’en voit pas la nécessité. « Si on a besoin d’une aide à la digestion, dit-elle, on ajoute du citron à l’eau pour augmenter l’acidité. Mais l’eau seule n’aura pas d’effet. »

Les règles sont-elles différentes pour les sportifs?

Les sportifs sont très exposés à la déshydratation en raison de la sudation. Ils risquent parfois l’hyponatrémie, qui est le déséquilibre électrolytique du système sanguin. Voici les recommandations de l’American College of Sports Medicine :

  • Boire suffisamment d’eau tous les jours.
  • Boire un demi-litre d’eau environ deux heures avant une activité.
  • Boire tout au long de l’activité, suffisamment pour remplacer l’eau perdue par la sueur. Dans le cas d’activités aérobiques intenses, une personne peut perdre plus d’un litre sous forme de sueur en une heure.
  • L’eau devrait être fraîche, de 15 °C à 22 °C.
  • Si l’activité est exigeante et dure plus d’une heure, avoir recours à une boisson isotonique (qui comprend des hydrates de carbone, du sodium et du potassium), aussi appelée boisson énergétique.

faire du sport et boire de l'eau

Peut-on boire trop d’eau?

Même lorsqu’on boit beaucoup d’eau, il n’y a aucun danger de « diluer » les nutriments qu’on a ingérés ou de les excréter. Bien que ce soit extrêmement rare chez une personne en bonne santé, un apport excessif d’eau peut tout de même provoquer un problème sanguin potentiellement dramatique. Cela se rencontre parfois au moment d’épreuves sportives, chez les marathoniens ou les cyclistes.

Un très grand apport d’eau, au-delà de la quantité nécessaire pour les fonctions biologiques, n’occasionnera pas de bénéfices magiques, rappelle par ailleurs la nutritionniste Hélène Baribeau. « Cela n’améliorera pas la fermeté ou l’apparence de la peau, ni la santé des ongles et des cheveux », indique-t-elle.

Précisons qu’une soif excessive peut être un signe de diabète. Consulter notre section spéciale Diabète pour en savoir plus sur cette maladie.

enfant qui boit

Est-ce dangereux de boire trop d’eau minérale?

Les personnes souffrant d’hypertension doivent éviter les eaux minérales, qui contiennent de fortes proportions de sels minéraux, comme du sodium. Celles qui ont des problèmes rénaux doivent également éviter d’en consommer. En effet, boire de l’eau concentrée en minéraux impose un effort accru aux reins. La teneur en sels minéraux est indiquée sur l’étiquette des eaux en bouteilles. Il s’agit là des principales mises en garde relevées dans la documentation spécialisée. C’est aussi l’avis d’Hélène Baribeau.

Les gens aux prises avec le reflux gastro-oesophagien et qui désirent boire de l’eau minérale devraient la choisir plate et non gazeuse. Il vaut mieux, pour ces personnes, éviter toute source de gaz ou d’air supplémentaire, explique Hélène Baribeau.

Pour le reste de la population, la nutritionniste suggère de ne pas boire plus d’un demi-litre d’eau minérale dans une même journée. L’eau minérale peut, par exemple, avantageusement remplacer une boisson gazeuse ou alcoolique. À d’autres moments, il est préférable de choisir l’eau plate.

Quelle est la meilleure eau à boire durant un jeûne?

Chez les naturopathes qui préconisent la pratique du jeûne, la plupart recommandent l’eau distillée parce que c’est la plus pure. En effet, l’eau distillée est une eau complètement déminéralisée. On l’obtient en récoltant la vapeur d’eau après ébullition. La nutritionniste Hélène Baribeau ne partage pas ce point de vue. « Il n’y a aucun avantage à se priver des sels minéraux normalement présents dans l’eau. Je suggère plutôt l’eau de source, ou même l’eau du robinet si elle est traitée par filtre au charbon. »

Qu’est-ce que la déshydratation?

La déshydratation se définit en fonction du poids corporel. Une perte en eau représentant aussi peu que de 1 % à 2 % du poids corporel est déjà considérée comme de la déshydratation. Une perte qui atteint de 15 % à 20 % du poids corporel peut provoquer la mort. La déshydratation peut être aiguë, comme à la suite d’un exercice intense, ou plutôt chronique, en conséquence d’une consommation insuffisante et prolongée d’eau ou d’autres boissons. Le meilleur moyen de détecter une déshydratation est d’observer la couleur de l’urine. Chez les personnes en bonne santé, elle devrait être jaune très pâle.

Les premiers signes de déshydratation : une urine foncée; la bouche et la gorge sèches; un manque d’énergie; la peau sèche; des maux de tête et des étourdissements; une intolérance à la chaleur.

On peut comparer ces symptômes à ceux d’une plante qu’on n’arrose pas assez souvent : étiolement, feuilles jaunies, bouts racornis.

À un stade plus avancé :

une faiblesse musculaire ou des crampes, en raison d’un débalancement de l’équilibre potassium et sodium dans les muscles; une miction douloureuse; une confusion ou un délire.

 

Recherche et rédaction : Lucie Dumoulin et Marie-Michèle Mantha, M.Sc.
Révision médicale : Dr Paul Lépine, M.D., D.O.
Mise à jour : mai 2009Publié sur http://www.passeportsante.net/L’eau dans le corps

water

 

L’eau est le principal constituant du corps humain.

La quantité moyenne d’eau contenue dans un organisme adulte est de 65 %, ce qui correspond à environ 45 litres d’eau pour une personne de 70 kilogrammes. La teneur totale en eau du corps humain dépend de plusieurs facteurs. Elle est fonction de la corpulence : plus une personne est maigre, plus la proportion d’eau de son organisme est importante. Elle dépend également de l’âge : elle diminue avec les années, car plus les tissus vieillissent, plus ils se déshydratent, l’eau étant remplacée par de la graisse. À l’intérieur de l’organisme, l’eau n’est pas répartie uniformément. Sa concentration varie d’un organe à l’autre, de 1 % dans l’ivoire des dents à 90 % dans le plasma sanguin. Outre le sang, les organes les plus riches en eau sont le cœur et le cerveau.

L’eau absorbée :

. l’eau de boisson (1,5 litre /jour)
. l’eau des aliments (0,9 litre /jour)
. l’eau produite par la combustion des aliments ( 0,6L/jour)

L’eau rejetée :

. respiration (0,5 L/jour)
. perspiration et transpiration : 0,9L (plus en cas de transpiration due à la
chaleur)
. urine (1,5L/jour)
. selles (0,1L)

L’eau utilisée par l’organisme :

. la salive : environ 1 litre par jour
. le suc gastrique : entre 2 et 2,5L
. la bile : 0,5L
. le suc pancréatique : 0,7L
. les sécrétions intestinales : environ 3L
. le sang contient environ 3 à 4L d’eau

L’eau dans le corps

Le corps humain ne peut pas stocker l’eau. En effet, l’organisme élimine en permanence de l’eau via les excrétions (principalement l’urine), la respiration (au moment de l’expiration), et surtout la transpiration. Les quantités d’eau ainsi perdues varient en fonction des conditions atmosphériques et des activités : plus la chaleur et/ou l’activité physique sont importantes, plus la transpiration est abondante. L’homme doit donc chaque jour subvenir à ses besoins en eau, en buvant, et en mangeant car les aliments en contiennent beaucoup. La respiration apporte également de l’eau mais pour une faible part. Pour maintenir l’organisme en bonne santé, les pertes en eau doivent toujours être compensées par les apports. La soif est d’ailleurs un mécanisme par lequel l’organisme  » avertit  » qu’il est en état de déshydratation et c’est pourquoi il n’est pas bon d’attendre d’avoir soif pour boire.L’eau est un élément vital dans toute la nature et dans le corps humain.

Elle représente :

• 61 % du poids des hommes,
• 51 % du poids des femmes,
• 75 % du poids d’un nouveau-né,
• 70 % du poids d’un bébé entre 2 et 6 mois.
Il y a 40 à 42 kg d’eau chez un adulte de 65 kg, par exemple.
Le corps est une sorte d’éponge qui doit toujours rester humide.

L’eau est donc vitale puisqu’elle est indispensable au bon fonctionnement de l’organisme. La quantité globale d’eau nécessaire à un adulte de taille moyenne, vivant en région tempérée et ne fournissant pas d’effort physique particulier, est d’environ 2,5 litres par jour dont environ 1 litre est apporté par les aliments et 1,5 litres par les boissons. Le manque d’eau peut entraîner plusieurs types de déshydratation (extra-cellulaire, intra-cellulaire, globale), dont les signes spécifiques sont parfois difficiles à évaluer, surtout quand la personne est amaigrie ou fragilisée. Néanmoins, il faut toujours y penser lorsque apparaissent : une diminution de la sudation, des cernes, une hypotension (parfois malaise au lever), une sécheresse buccale, une accélération du pouls, une augmentation de la soif (mais cette sensation est souvent altérée chez le sujet âgé) et parfois même une fièvre. La torpeur, l’obnubilation, les étourdissements et parfois les phlébites se rencontrent aussi, de même que la constipation, les infections urinaires et les lithiases. Une perte de 10 à 15% d’eau peut entraîner la mort. On ne peut se priver d’eau plus de 2 à 5 jours alors que si on boit sans manger, on peut survivre environ quarante jours, à condition de ne fournir aucun effort.
Info prit sur http://www.cap-sciences.net/

déshydratation

Les conséquences de la déshydratation

En nuisant aux fonctions vitales, un état permanent de légère déshydratation pourrait causer des problèmes de santé. « Nous en sommes encore au stade des hypothèses en ce qui concerne l’effet d’une déshydratation chronique », affirme le Dr Paul Lépine. À cause de leur métabolisme fragile, les personnes âgées y sont plus sensibles. Elles ressentent d’ailleurs moins la soif que les adultes. Le Dr Lépine est d’avis que ce facteur peut contribuer à la perte d’autonomie. « Par contre, on ne sait pas encore dans quelle mesure elle le fait », précise-t-il.

Les enfants sont aussi particulièrement à risque parce qu’une perte d’un peu plus de 3 % du poids corporel peut les mener au coup de chaleur et au choc hypovolémique, potentiellement fatal. Certaines observations laissent croire que les enfants déshydratés apprennent plus difficilement en classe.

Selon la Dre Susan Shirreffs, experte de la déshydratation au Département de sciences biomédicales de l’Université d’Aberdeen, en Grande-Bretagne, les gens qui boivent peu encourent le risque de problèmes au foie, au système digestif et même au coeur, ainsi que d’une perturbation du fonctionnement mental – tous des problèmes liés à une baisse du volume sanguin. « Le foie, le cerveau et les reins sont des organes qui dépendent beaucoup de l’apport sanguin pour fonctionner, explique le Dr Paul Lépine. S’il manque de sang, ils seront les premiers à en souffrir. »

Un médecin va plus loin en affirmant que le déséquilibre cellulaire engendré par la déshydratation peut entraîner des maladies graves comme l’asthme et le diabète de type 2.

La déshydratation chronique chez un adulte relativement en bonne santé n’a probablement pas d’effet sur ses activités quotidiennes, selon le Dr Lépine. L’effet pourrait se faire sentir chez les athlètes professionnels, qui doivent être au sommet de leur forme.

Vous êtes votre première richesse, dépassez vos doutes et libérez vous pour vivre une vie épanouissante !!!

Si vous avez aimé ce commentaire pensez à le partager sur Facebook ou Twitter. Pensez aussi à laisser un commentaire sur le blog ! ! ça fera plaisir à ceux qui nous suivent, ça vous fera plaisir et ça me fera plaisir aussi, bref tout le monde sera heureux ! !


Laisser un commentaire