Comment devenir meilleur chef d’entreprise

Bienvenue pour moins de stress et plus de bonheur dans votre vie avec comment transformersavie

Osez vous améliorer… Atteindre vos objectifs et créer la vie de vos rêves c’est possible, uniquement si vous prenez la ferme décision de prendre dès maintenant le contrôle de votre vie !

Je vous partage mon expérience de chef d’entreprise. J’ai travailler jusqu’à l’âge de 40 ans comme salarié. J’en ai eu marre de travailler pour les rêves de quelqu’un, j’ai voulu construire les miens, j’ai quitté mon emploi et je me suis mi à travailler en indépendant, même si j’ai eu un peu peur de pas gagner assez d’argent, j’ai fait plein de choses et me suis débrouillé pour ne plus revenir dans le monde du salaria. Après je suis passé en auto entreprise régime plus souple que la SARL sur plein de point. Et à ce jour depuis 3 ans je suis sur le statut de SARL dans la livraison de repas  à domicile. Je me suis formé sur le tas en me rapprochant de personne qui étaient déjà chef d’entreprise, mais la meilleur école, ça a été de le devenir.

Vous avez sur Amazon, le livre de Denis Pechere

Piche du livre :

Selon une étude de I’ANCE, trois français sur quatre rêvent de créer leur entreprise! Etre chef d’entreprise, c’est avant tout un état d’esprit, une culture, une approche différente de la vie en société, une ambition, une ténacité… des qualités requises qui n’ont rien à voir avec les codes du monde du travail et du salariat. Louis, 25 ans, a fait son choix : il ne sera pas salarié mais chef d’entreprise comme son père. En deux semaines, il reçoit l’apprentissage le plus intensif et le plus complet qui soit. Mais Louis n’est pas l’élève ingénu qu’imagine son père.

Vous avez aussi suite à la vidéo que j’ai vue d’Olivier Roland sur Youtube, il est passé sur BFM Business https://youtu.be/4-hE7DyoZlY avec l’auteur du livre Sylvain Tillon.

Piche du livre :

Vous avez déjà entendu parler d’un enfant qui ne soit jamais tombé en apprenant à marcher ? D’un musicien qui n’ait pas commencé par accumuler les fausses notes ? Bien sûr que non, car l’échec est une étape indispensable pour réussir. Malgré tout, dans notre société fondée sur le culte du bon élève, le mot échec reste tabou. Difficile de crâner en soirée en se targuant d’avoir planté sa boîte… Pourtant, les échecs sont une chance. Une chance d’apprendre. Une chance de ne plus les reproduire. Une chance de mieux réussir ensuite. Enorme erreur, petit ratage ou plantage original, la palette des échecs est large… Avec 100 conseils pratiques pour couler sa boîte, vous éviterez une bonne partie des panneaux et tartes à la crème du créateur d’entreprise. Et c’est tant mieux, car cela vous permettra de faire vos propres erreurs, celles qui serviront de socle à votre future réussite ! Avec une préface de Xavier Niel

C’est un livre qui donne envie de lire qui m’aurait permit à moi aussi d’apprendre à devenir meilleur chef d’entreprise plus rapidement l’échec est une étape indispensable pour réussir malgré tout.

Vous êtes votre première richesse, dépassez vos doutes et libérez vous pour vivre une vie épanouissante !!!

Si vous avez aimé ce commentaire pensez à le partager sur Facebook ou Twitter. Pensez aussi à laisser un commentaire sur le blog ! ! ça fera plaisir à ceux qui nous suivent, ça vous fera plaisir et ça me fera plaisir aussi, bref tout le monde sera heureux ! !


Laisser un commentaire