Les étonnants pouvoirs de transformation du cerveau

Bienvenue pour moins de stress et plus de bonheur dans votre vie avec comment transformer sa vie

Osez vous améliorer… Atteindre vos objectifs et créer la vie de vos rêves c’est possible ! uniquement si vous prenez la ferme décision de prendre dès maintenant le contrôle de votre vie !

 

J’avais fait l’année dernière le test du Neurofeedback

J’avais été voir Sophie Boulanger qui à son cabinet au Barp et qui travail en parallèle avec le CEA sur les bienfaits de cette pratique. http://www.neurodetente.fr/

Je peux dire que j’ai trouvé cela très bien et je conseille cette pratique à 100%. Pour ma part je n’avais pu faire que deux séances, pour le simple fait, que je manquais de temps et que le coût était un peu élevé pour moi à ce moment, car Sophie conseil au moins une 10énes de séances. Vous pouvez aller voir les premières vidéos que j’ai fait.

Chacun de nous enregistre des traumatismes durant sa vie.

Ces traumatismes laissent des empreintes dans notre inconscient. Ces empreintes, appelées “empreintes traumatiques”, ont pour effet de générer de fortes variations de notre activité cérébrale.

Une activité cérébrale mal régulée engendre toutes sortes de problèmes : stress, migraines, insomnies, etc.

Le Neurofeedback va aider le cerveau à se réorganiser de lui-même pour mieux fonctionner et améliorer ses capacités d’auto-réparation et d’auto-régulation.

Une RÉORGANISATION du cerveau par de brèves interruptions de la musique.

 

Et par mon activité de chef d’entreprise très solidité cérébralement, je voulais faire une troisièmes séances, pour me remettre de tout ses traumatismes liées à mon activitée. Car aujourd’hui j’ai vendu mon entreprise pour vivre moins stressé. Les premières fois j’ai été très fatigué après les séances, mais la je me sens plutôt bien, prêt pour la quatrièmes prévu pour le mois d’Aout .

Feedback

L’être humain peut pratiquement tout apprendre, dès l’instant où il reçoit un retour d’information sur l’action accomplie. Il nous serait par exemple impossible d’apprendre à rouler à vélo, si nous n’étions pas capables de ressentir la position adéquate.

Cependant, la plupart de nos fonctions physiques et mentales ne peuvent être ressenties ou influencées consciemment, car elles sont gérées automatiquement. Au cas où l’une d’elles rencontre un disfonctionnement, il est très difficile de la rééduquer, puisqu’aucune action directe ne peut être menée directement. C’est là que le « bio-feedback » peut s’appliquer.

Par le « bio-feedback » l’élément à entraîner est mesuré grâce à un équipement adéquat et « révélé » aux sens que nous avons à disposition. Normalement, les signaux de retour utilisés (feedback) sont visuels ou acoustiques.

Par exemple, dans le cas de l’incontinence où le muscle constricteur ne fonctionne plus correctement, il est difficilement possible d’améliorer son action, car il ne peut être perçu. Cependant, sa fonction pouvant être mesurée par un capteur (bio-) et révélée au patient (-feedback), ce simple processus permettra un entraînement direct du muscle.

neurofeedback diagramme

Neuro

Le même schéma s’applique à notre cerveau. Nous ne pouvons percevoir ou influencer pratiquement aucune de ses nombreuses fonctions. Une crise est présente ou elle ne l’est pas. Il n’est pas vraiment possible d’agir directement. C’est à ce niveau que le biofeedback intervient. Une méthode simple et directe pour obtenir des informations sur l’activité du cerveau est la mesure de l’EEG (Electro Encéphalogramme).

Bien que l’enregistrement des signaux émis par le cerveau représentant des millions de volts sur la surface du corps peut être comparé à un micro placé à l’extérieur d’un bâtiment administratif, l’information obtenue est cependant suffisante pour placer le cerveau ou une partie de ce dernier dans un circuit de feedback et ainsi l’entraîner correctement.

Par exemple, l’attention : celui qui ne prête pas attention à l’école, l’entendra ou le ressentira tôt ou tard. Malheureusement souvent trop tard. Au niveau de l’EEG, les courtes phases d’inattention peuvent être détectées immédiatement et communiquées en retour. Et ce jusqu’à 2’000 fois dans le cadre d’une seule session d’entraînement. Ainsi, le cerveau apprend progressivement à maintenir l’état d’attention.

Le but de l’entraînement de Neurofeedback est d’apprendre au cerveau à obtenir un état approprié et de s’y maintenir. Nous disons aussi que la capacité du cerveau à s’autoréguler s’améliore également.

Tout comme dans le bâtiment administratif, si le directeur du millier d’employés qui y travaillent se plaignait du niveau de bruit, que les gens parlent trop fort ou marchent bruyamment, quelqu’un pourrait mesurer le niveau sonore présent à l’extérieur du bâtiment à l’aide d’un microphone et diffuser une musique agréable dans les haut-parleurs du bâtiment chaque fois que le bruit serait moins fort. Après quelque temps, tous les gens s’habitueraient à être plus calmes et conserveraient cet état même une fois l’entraînement terminé.

 

Le Neurofeedback s’avère efficace dans de nombreux cas, comme par exemple :

  • Anxiété, Troubles du déficit d’attention (TDA, TDA/H) , Autisme, Dépression, Epilepsie, Migraine, Troubles du sommeil

Le Neurofeedback peut également agir sur les troubles chez l’enfant liés au sommeil :

  • Enurésie, Cauchemards, Terreurs nocturnes, Somnambulisme, Bruxisme (grincements de dents)

Il est admis que l’origine de certains troubles peut être dû à un dérèglement des fonctions cérébrales. Pendant une séance de Neurofeedback le cerveau est entraîné à mieux fonctionner. Après plusieurs séances, le cerveau opte pour ce meilleur fonctionnement et les symptômes des troubles diminuent ou disparaissent complètement. Des personnes ayant préalablement souffert de la migraine déclarent ne plus avoir eu de migraine plusieurs années après les 15-20 séances (classiques). Ces personnes resteront cependant plus prédisposées. Des études scientifiques ont montré que le Neurofeedback appliqué dans le cas du trouble du déficit d’attention (TDA) peut amener des résultats similaires au Méthylphénidate, connu également sous le nom de Ritalin.

Depuis plusieurs années, des recherches continues ont été effectuées sur l’application du Neurofeedback sur tout le spectre des désordres psychiatriques avec parfois d’étonnants résultats (voir aussi « Littérature »).

Concernant les patients qui prennent des médicaments pour des troubles spécifiques, le Neurofeedback peut permettre de réduire, voire même d’en cesser la prise. Rappelons cependant ici que le Neurofeedback n’est pas un remède universel et qu’il ne remplace pas la consultation médicale, ni la prise de médicaments.

Parallèlement aux applications de type médical, le Neurofeedback est aussi utilisé pour induire une relaxation profonde et un état méditatif.

Des gens déjà performants dans leur domaine et qui désirent encore progresser, comme des musiciens, des athlètes ou des cadres d’entreprises, font de plus en plus appel au Neurofeedback pour de meilleures performances (Peak Performance).

Pour les personnes âgées, un entraînement régulier au Neurofeedback entretient le bon fonctionnement du cerveau. Indépendamment de l’état du cerveau, pratiquement n’importe quel cerveau peut être entraîné à un meilleur fonctionnement.

Vous pouvez avoir sur Amazon le livre, Le neurofeedback dynamique : Quand notre cerveau apprend à mieux se réguler

le neurofeedback dynamique

Présentation de l’éditeur

La méthode NeurOptima permet d’accéder aux formidables capacités autorégulatrices de votre cerveau et donne des résultats inespérés : elle détecte le dysfonctionnement, en informe le cerveau et lui apprend à s’autoréparer. Le neurofeedback utilise un protocole unique, efficace et sans effet secondaire quel que soit votre âge ou votre problème et ne nécessite aucun diagnostic médical préalable.

Biographie de l’auteur

Corinne Fournier, chercheur en sciences cognitives pendant vingt ans, est praticienne depuis 2005. Elle a formé plus de 150 personnes en Europe, des praticiens professionnels et des parents d’enfants handicapés. Pierre Bohn est ancien directeur scientifique d’une grande société aéronautique.

 

Vous pouvez avoir sur Amazon ce livre très intéressant « Les étonnants pouvoirs de transformation du cerveau » de Norman Doidge.

Les étonnats pouvoirs de transformation du cerveau

Norman DOIDGE est psychiatre, psychanalyste et chercheur à l’université Columbia, à New York, où il enseigne également, partageant son temps entre Toronto et New York.
Contrairement aux idées reçues, nos capacités cérébrales ne déclinent pas passé un certain âge. Bien au contraire, le cerveau humain ne cesse de se régénérer, se développer, évoluer. Les découvertes les plus récentes prouvent qu’il est capable de compenser par lui-même les déficiences et les lésions, de guérir et de pallier nos défaillances.
La plus étonnante révolution scientifique du XXIe siècle enfin exposée au grand public !
 » Dans un style accessible et très narratif, le psychiatre Norman Doidge présente une série de travaux saisissants…  » J.-F.M. – Sciences Humaines

 

Vous êtes votre première richesse, dépassez vos doutes et libérez vous pour vivre une vie épanouissante !!!

Si vous avez aimé ce commentaire pensez à le partager sur Facebook ou Twitter. Pensez aussi à laisser un commentaire sur le blog ! ! ça fera plaisir à ceux qui nous suivent, ça vous fera plaisir et ça me fera plaisir aussi, bref tout le monde sera heureux ! !


Laisser un commentaire